❀ private university


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
☆ BIENVENUE SUR PRIVATE UNIVERSITY ☆
❥ DE NOMBREUX SCENARIOS N'ATTENDENT QUE TOI
✥ L'EVENT N°1 A OUVERT SES PORTES ✥

Partagez | 
 

 ➽ i need to hear your voice • ARIA •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Smeralda G. Bertolozzi


avatar
SME' ✼ spread my wings and fly away


Messages : 535
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 22
Localisation : sur le terrain

✿ about you
๑ libre pour un topic ?: oui
๑ liens:
๑ côté coeur: ce foutu prof' qui me hante

MessageSujet: ➽ i need to hear your voice • ARIA •   Sam 3 Mar - 2:06




ARIA & SMERALDA

« should i stay or should i go ? »


Cette distance, c’était plus qu’énervant ! Aria et moi en ce moment ça n’allait plus, et c’était de ma faute malheureusement. Mais que voulez-vous ? Je couchais avec son frère, merde ! C’était juste insupportable d’être en face d’elle avec ce lourd secret. Il fallait vraiment que je me rapproche de nouveau d’elle, je tenais trop à notre si longue amitié. Bien sur que je n’allais pas lui avouer pour son frère et moi, ne rêvez pas ! J’ai vraiment trop peur de sa réaction, je ne sais pas du tout comment elle réagirait… bref, fini la prise de tête, il fallait que j’aille voir ma brunette préférée. Les cours était fini, mais il me restait toujours le club d’organisation à me charger. Eh oui, j’étais la directrice des organisations extrascolaires du l’université, classe hein ? Et je prenais au sérieux ce rôle. Je ne ratais aucune réunion, et ne cessais de proposer des idées. Idée toujours acceptée, en même temps ils étaient contraint, on en peut me dire non ♥. Malgré ma passion pour cette association, le temps me sembla incroyablement long. Je ne cessais de penser à quelle excuse je pourrais avoir pour débarquer en fin de journée chez Aria. Normalement son frère ne devrait pas y être, j’ai lu sur twitter qu’il avait une soirée avec des amis ! Merci les réseaux sociaux. Non vraiment si je me retrouvais dans la même pièce avec eux deux, je me tue !
Je fus coupée de mes pensées par une membre de l’assoc’ qui ne cessait de me fixer. Qu’elle était énervante ! Elle voulait quoi, ma photo, une dédicace ? Je lui fis alors mon méchant regard, mais il ne marcha pas. Je ne devais pas être très crédible en garce. C’est vrai quoi, ce rôle ne me va pas du tout. Mais j’essaye de me perfectionner hein ! Surtout grâce à Charly, elle me donne limite des cours privées de garce attitude ♥ Passer pour une pétasse superficielle ça ne me dérange pas trop : soit on m’aime soit on me déteste. Mais au moins on me connait. Surtout avec mon rang de cheerleader ! Bon la chef c’était Aria pour ça, et elle avait mérité largement sa place de leadeuse. Bref, la fille là elle me tape sur les nerfs. J’attrapa alors la première chose sous ma main et le lui balança en pleine figure : un papier. Papier qui n’atteignit même pas sa cible puisqu’il fit demi tour en plein vol. J’avais pas l’air conne là tiens ! Elle fit alors un petit sourire moqueur, et je sentis mes joues rougir de honte.
« Ah tu me saoules, tu sors !, lui criais-je devant les autres membres. »
Elle essaya alors de rétorquer, mais je me leva brutalement et lui balança toute une pile de feuille à la figure en répétant une dizaine de fois « Dégage dégage dégagee ! ». Elle hallucina et partit rapidement, prenant peur de ma folie. Quand je me retourna, je les vis tout me dévisager, se demandant surement ce qu’il m’arrivait encore. Bon, je crois qu’on est tous d’accord : je ferais mieux de dégager. Gênée de ma nervosité, je leur fit alors un petit signe et partit aussi vite que celle que j’avais fait fuir. J’étais tellement stressée d’aller chez Aria, il fallait me comprendre ! Bon, j’avais une excuse pour venir la déranger : l’ennuie. Ok mes excuses sont bidons ! Je ne prit donc pas la peine de rentrer à mon loft et partit directement vers les résidences pour aller voir ma tiote brune. Plus j’approchais de chez elle, plus mon cœur battait. Je monta alors les marches, et hésita un long moment à toquer. Et si il était là ? Et s’il venait m’ouvrir la porte ? Je pense que je partirais en courant, pour rajouter une connerie de plus dans cette après midi. Mais merci seigneur, ce fut cette bouille brune qui m’ouvrit, légèrement surprise de me voir apparemment. Mais elle n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche que je lui sauta dessus pour un câlin de bonjour. Je n’arrivais pas à supporter son regard, j’avais sans cesse l’impression que quand elle me regardait, elle me disait «  Allez, vas y, dis moi tout, avoue que tu t’éclates bien au lit avec mon frère, avoooooue ! ». Bon je sais qu’elle ne le dirait pas ainsi, mais j’avais trop l’impression qu’elle le savait… Je la lâcha alors, ne voulant pas l’étouffer, et entra sans son autorisation. Je me dirigea donc vers son salon, toujours avec aise. Je ne sais pas, j’étais tellement proche d’elle que je n’avais aucune gêne à prendre mes habitudes dans son habitation. Et surtout je voulais vérifier que Nick n’était pas là. Prenant place dans le canapé confortable, je la regarda de nouveau, toujours mon sourire de gamine aux lèvres. 
« Désolée de passer sans prévenir, mais j’ai passé une journée h-o-r-r-i-b-l-e ! Puis j’en ai marre, on ne s’est pas posées pour parler depuis tellement de temps ! Alors, parle moi ! Ça va toi ? ♥ »
fiche par century sex.



_________________

SMERALDA G. BERTOLOZZI
and when i touch you i feel happy inside, it's such a feeling, that my love, i can't hide it
© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.


Dernière édition par Smeralda G. Bertolozzi le Sam 3 Mar - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aria S. Montgomery


avatar


Messages : 26
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 25
Localisation : Sous ma couette

MessageSujet: Re: ➽ i need to hear your voice • ARIA •   Sam 3 Mar - 11:12

J'étais poser sur mon lit à regarder les dessins, les poèmes et les lettres que j'avais trouver dans la chambre de mon frère, j'avais découvert quelque chose qui m'avait retourner l'estomac, mon grand frère qui est professeur dans mon université se tapé ma meilleure amie et ça depuis un moment déjà. Alors que je lisais les lettres qu'il lui écrivait, qu'elle lui écrivait, je fus coupé par la sonnerie de chez moi, je cache tout alors sous mon lit puis descend pour aller ouvrir la porte. Je trouve alors derrière celle ci à ma grand surprise Sméralda ma sois disant meilleure amie qui m'a mentit depuis tout ce temps, je n'ai même pas le temps d'ouvrir la bouche que celle ci me saute dessus et m'enlace de toute ces forces, je resserre alors mes bras sur elle puis quand le câlin fut fini, je la laisse alors rentrer et s'installer dans mon salon, je m'installe à mon tour en face d'elle, je n'ai toujours pas ouvert la bouche. Celle brise ce silence insupportable pour me demander comment je vais, que ça fait un moment qu'on à pas parler, oui je l'avoue ça fait un moment et je pense qu'a l'avenir on ne pourra plus faire, dommage pour toi ma cocotte.

- Moi ça va très bien mais toi ? Est-ce que ça va même si tu ment à ta sois disant meilleure amie depuis tout ce temps hein ?

Je la regardais dans les yeux, j'étais furax comme jamais je l'ai étais. Je pensais qu'on ne se cacherait jamais rien, qu'on resterait toujours honnête l'une envers l'autre, moi je n'ai pas hésiter à lui en parler de ma relation avec Ezra qui est professeur mais elle, elle à oser me cacher qu'elle sortait avec mon frère, je trouve honteux de me faire ça, je pensais qu'elle avait confiance en moi mais je me suis complètement tromper, elle me déçois comme jamais elle m'a déçu. Je pensais que nous étions des meilleures amies souder, toujours à tout se confier, à ne rien se cacher, je me suis bien tromper encore une fois. Ça fait mal de savoir que sa meilleure amie vous ment depuis super longtemps, je me lève puis monte dans ma chambre, je prends tous ce que j'ai trouvais, je redescend et lui balance tout devant elle pour qu'elle sache comme je l'ai découvert.

- Ça fait combien de temps que ça dure ? Vous êtes ensembles ? Vous êtes sexe friends ? Vous êtes quoi à la fin !!

Je la regarde droit dans les yeux, un regard noir, un regard glacial, dommage que mon frère sois pas la, ça aurait était encore mieux car j'aurais su pourquoi ma meilleure amie et mon frère me cache une chose pareil, pourquoi ils ont fait semblant devant moi. J'aimerais avoir des réponses mais je sais qu'elle ne me dira pas la vériter, qu'elle me mentira encore une fois pour que je lui pardonne.

_________________
Aria S. Montgomery ϟ « Never Say Never. » Je pensais que tu n'étais qu'à moi, que tu m'appartenais. Mais en fait non, tu t'ai juste moqué de moi. Aimer ? Je ne connaissais pas, j'étais bien moi sans te connaitre, pourquoi tu es arrivé dans ma vie ? Grâce à toi, je n'ai plus de cœur, c'est bien d'un côté, je ne peux plus l'avoir en morceau, tu m'as rendu service. Enfin, je crois ♥️






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Smeralda G. Bertolozzi


avatar
SME' ✼ spread my wings and fly away


Messages : 535
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 22
Localisation : sur le terrain

✿ about you
๑ libre pour un topic ?: oui
๑ liens:
๑ côté coeur: ce foutu prof' qui me hante

MessageSujet: Re: ➽ i need to hear your voice • ARIA •   Sam 3 Mar - 11:37




ARIA & SMERALDA

« should i stay or should i go ? »


Bon, j’avais remarqué que depuis mon entrée, Aria était un peu ailleurs. Mais franchement j’étais habituée à ce qu’elle soit ailleurs quand je lui parlais. Et là, BAM, elle me sortit ça d’un coup, sans prendre de gants. C’était toujours comme ça avec elle, elle ne passait pas par quatre chemins et disais ce qu’elle voulait quand elle el voulait. J’aurai préféré qu’elle ne le dise pas. Même si je n’étais pas très crédible, je la regarda les sourcils froncés, et lança un petit « De quoi tu parles ? ». Bon, je m’enfonçais dans mon mensonge, et bizarrement je le regrettais déjà. Mais ça se trouve elle parlait d’autre chose… enfin j’espérais ! Ah je savais que je n’aurais pas du venir aujourd’hui, j’aurais du suivre mon instinct ! Mais ne pas lui parler je n’en pouvais plus. Enfin maintenant je n’avais plus rien à dire, elle venait de monter. Bon je fais quoi ? Je me casse sans prévenir ? Non elle serait capable de me poursuivre en voiture, ou de me tuer à notre prochaine rencontre. Et puis je n’allais pas fuir ainsi même si honnêtement je le voulais plus que tout.
Elle redescendit alors, un tas de feuilles en mains qu’elle me balança devant la figure. Et là ses questions me confirmèrent qu’elle avait découvert pour Nick et moi. Merde ! Je regarda alors les dessins et autres lettres étalées devant moi. Le con, ils les avaient gardé ! Enfin, moi aussi j’avais gardé ses lettres, mais merde il aurait pu mieux les cacher ! Aria était totalement hors d’elle, et j’avais peur, peur de la perdre à cet instant. J’avais l’air d’une gamine de cinq ans qu’une mère engueulée. Sauf que pour moi, Aria était plus importante que la mère que j’avais connu. Je pouvais pas me permettre de la perdre. Ses questions me tourmentèrent alors. Ce que Nick et moi étions ? Ben personnellement je ne connaissais même pas la réponse. On couchait ensemble assez souvent, et je lui avais écrit quelques lettres. Non pas des lettres d’amours, des lettres où je lui disais que j’avais peur qu’Aria découvre tout cela, et que je souhaitais arrêté. Mais je n’y arrivais pas, il m’attirait trop, lui résister était impossible… bon je crois que ce n’était pas le bon moment pour me souvenir de ce genre de chose. Mon amie était toujours debout, les mains sur les hanches, attendant visiblement une réponse de ma part. Je n’aimais pas la voir énervée. Si j’avais su, je ne serais pas venue ! Je serais retournée à mon loft et aurait continué de l’esquiver à l’université. Mais bon, j’aurai du me douter que cette conversation aurait lieu un jour. Oui je lui avais menti, mais après tout son frère je le connaissais depuis que j’étais toute petite, il a été là pour moi dans les pires moments, comme Aria et Charly. C’est pas ma faute si en grandissant il a commençait à m’attirer ! Malheureusement je crois que vu ce qu’il se passe aujourd’hui, et vu qu’Aria a découvert la vérité, ma relation avec Nick va se terminer. Non, non je ne l’aime pas ! Je ne peux pas me le permettre. Bon ok je me permet de coucher avec, mais c’est diffèrent. Je ne peux pas l’aimer, c’est tout je me le suis promis. Bref, il était temps pour moi de fournier à mon amie une réponse avant qu’elle ne perde patience, si ce n’était pas déjà le cas. Je lui fis alors mon regard de chien battu, qui ne marchait jamais d’ailleurs, et ouvrit la bouche sans que rien ne sorte. Merde je sais pas quoi répondre. Je bégaya alors quelque peu avant de retrouver ma voix.
« T’énerves pas s’il te plait. Ça fait pas très longtemps… Et je te jure j’allais te le dire ! Mais comprend moi je savais pas quoi faire. Et non on est pas ensemble, on s’est juste vu deux/trois fois pour… enfin voilà quoi ! Mais je te promets que c’est rien de sérieux, j’ai fais une erreur donc ne t’énerves paaaas ! »
J’accentua beaucoup sur le « aaa » de mon « pas » tout en secouant les bras face à moi comme pour lui faire comprendre de se calmer. J’étais dans une belle merde.
fiche par century sex.



_________________

SMERALDA G. BERTOLOZZI
and when i touch you i feel happy inside, it's such a feeling, that my love, i can't hide it
© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.


Dernière édition par Smeralda G. Bertolozzi le Mer 7 Mar - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aria S. Montgomery


avatar


Messages : 26
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 25
Localisation : Sous ma couette

MessageSujet: Re: ➽ i need to hear your voice • ARIA •   Mar 6 Mar - 21:07

Je regardais ma meilleure amie Smeralda essayait de trouver quelques prétexte pour que je lui en veule pas mais le mal était déjà fait, je ne lui en voulait pas de sortir avec mon frère, bien sur que non vu que les sentiments ne se contrôle pas mais je lui en voulais de me l'avoir cacher, elle aurait du me le dire, on c'était promis de tout se dire mais elle n'a pas tenu sa promesse. Je m'assois alors en face d'elle puis la regarde, je ne savais pas quoi dire, mon frère et ma meilleure amie se voyait juste pour des parties de jambe en l'air, rien que d'y penser ça me donne la nausée, je ne préfère pas les imaginer au lit, c'est trop dégoutant enfin bref. Je n'ai pas vraiment quelque chose à dire dans tout ça, ces leurs vie, pas la mienne mais je lui en veut de me l'avoir cacher, ces juste ça enfaite.

- Écoute Smé, je t'en veux pas de sortir avec mon frère, les sentiments ne se contrôle pas, ces l'amour ces comme ça ou une attirance physique vu que vous deux, vous couchez juste ensembles, je t'en veux juste de m'avoir rien dit enfin bref, pour ce qui est de mon frère, il ne se contentera jamais d'une partie de jambe en l'air, je le connais et je sais qu'il veut du sérieux alors réfléchie si tu veux devenir ma belle sœur ou pas.


Je lui sourie puis remonte reposer toute les lettres, tout les dessins de mon frère dans sa chambre, ce soir il n'est pas la, il fait la fête avec des amies à lui, d'ailleurs Smé devrait se méfier car mon frère bourré, il peux se prendre une minette et aller visiter les toilettes avec elle. Enfin bref, je redescend alors au rez de chaussée puis m'assois en face d'elle, je la regarde toujours. Je comprends pourquoi mon frère à un faible pour elle, elle est belle, intelligente, elle à vraiment tout pour elle et elle est vraiment le style de mon frère. D'un coté je préfère qu'il sorte avec elle qu'avec n'importe qui et que je n'apprécierais pas, la ces mieux car ces ma meilleure amie, ok ces bizarre mais bon on s'en fou.

- Écoute Smé, pour toi ce n'est qu'un Sexe friends, pour lui tu est bien plus, tu sais pourquoi ? Tout simplement car il te dessine, t'écris des lettres, des poèmes. Je connais mon frère, si il était pas amoureux et si c'était qu'un plan cul, il se casserait pas la tête à faire tout ça, je te demande juste une chose. Ne le fait pas souffrir car comme tu sais, son ex l'a énormément fait souffrir et il ne mérite pas ça.


C'est vrai qu'en y pensant, mon frère à le sourire ces temps si, je ne savais pas pourquoi c'était mais je comprends mieux maintenant, mon frère est Amoureux ! Je suis heureuse pour lui mais ce qui me fait, ces que ces sentiments ne sont peut être pas partager, je veux que son bien et j'espère juste que Sméralda est honnête avec lui et qu'elle ne lui fera pas de mal car meilleure amie ou pas, elle m'entendra.

_________________
Aria S. Montgomery ϟ « Never Say Never. » Je pensais que tu n'étais qu'à moi, que tu m'appartenais. Mais en fait non, tu t'ai juste moqué de moi. Aimer ? Je ne connaissais pas, j'étais bien moi sans te connaitre, pourquoi tu es arrivé dans ma vie ? Grâce à toi, je n'ai plus de cœur, c'est bien d'un côté, je ne peux plus l'avoir en morceau, tu m'as rendu service. Enfin, je crois ♥️






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Smeralda G. Bertolozzi


avatar
SME' ✼ spread my wings and fly away


Messages : 535
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 22
Localisation : sur le terrain

✿ about you
๑ libre pour un topic ?: oui
๑ liens:
๑ côté coeur: ce foutu prof' qui me hante

MessageSujet: Re: ➽ i need to hear your voice • ARIA •   Mer 7 Mar - 15:11




ARIA & SMERALDA

« should i stay or should i go ? »


J’avais trop peur. Peur qu’elle le prenne mal, qu’elle ne me mette dehors, qu’elle ne s’énerve encore plus. Je la fixais, essayer de lui faire comprendre dans mon regard que je regrettais tant de lui avoir caché ça. Et là, elle me cassa littéralement. Ce qu’elle venait de dire, le fait que son frère ne se limiterait pas à coucher avec moi… Je le savais, mais je me l’avais caché. Mais maintenant que ma meilleure amie le savait, je ne pouvais me permettre de faire du mal à Nick. Sinon, je savais que j’allais y perdre Aria. Je sais à quel point ils sont liés, je sais à quel point l’un tient à l’autre. Je me suis foutue dans une bonne merde. Mais bon, pour le moment, j’avais réussi à faire en sorte de ne pas l’énerver, à ce que je comprenais elle était juste vexée que je ne lui ai rien dit. J’eu même droit à un sourire de sa part. Vous ne pouvez pas savoir comme cela me rassura ! Elle remonta donc ranger toutes ses affaires qu’elle m’avait balancé. Des dessins. Il m’avait dessiné. Sincèrement, je ne savais pas si je devais trouver ça mignon ou pas. Bref, elle revint et se réinstalla face à moi et me fixe. Aria était du genre à avoir un regard accrocheur, un regard dans lequel on est capable de se perdre. Elle avait réellement un joli visage en fait. Ben oui elle me fixe je la fixe aussi ! J’ai toujours un peu jalousé sa beauté. Oh, je ne dis pas que moi je ne suis pas belle, je le suis et je le sais voyons ! Mais ma brunette avait un petit plus, un charme secret. Elle a toujours réussi à avoir les garçons qu’elle voulait, et depuis toujours ! Moi pas vraiment, à cause de mon caractère de merde et du fait que je fais peur aux mecs. Bref, elle reprit la parole. Moi je n’avais rien dit pour le moment, je ne trouvais rien à répondre. Et BAM, que je prenne ça en pleine figure. « Amoureux », bon dieu j’avais prié pour ne jamais entendre ce mot. Non, je ne voulais pas qu’il m’aime. Je ne le voulais absolument pas. Il n’avait pas le droit. Et Aria ne pouvait me le dire comme ça. Je ne voulais pas le savoir, je voulais continuer à me cacher la face. Et là elle me demandait de ne pas le faire souffrir. Mais il était trop tard. Moi je ne ressentais rien pour lui, point. Mais merde maintenant j’allais faire quoi ? Si je lui disais que j’arrêtais tout avec lui, il serait anéanti et Aria me détesterait. Mais je voulais pas continuer en sachant qu’il se fait des idées sur nous deux. Je me décida alors à prendre enfin la parole, et enleva mon regard de celui de ma meilleure amie.
« Aria… Je veux rien de sérieux avec ton frère, et punèse je regrette d’avoir commencé ce genre de relation avec lui. Mais j’ai craqué, ton frère est irrésistible j’y peux rien. Et merde ça fait bizarre de te dire ça à toi. Mais je veux que tu me promettes que quoiqu’il arrive entre ton frère et moi, tu ne m’en veuilles pas. »
Je sais, ce genre de chose elle allait avoir du mal à le promettre. Moi je n’avais pas de grand frère, enfin juste un meilleur ami Rick. Donc je ne pouvais savoir ce qu’étais le lien frère/sœur. Moi j’avais juste une petite sœur. Ma petite sœur qui me manquait tant d’ailleurs. Je haïssais mon salaud de beau père de m’avait envoyé en université privée. De m’avoir séparé d’elle. Bref, revenons au sujet. Je m’amusais à retirer le vernis de mes ongles, totalement stressée. J’aurai pas du venir. Mais je devais affronter mes responsabilités pour une fois, mon amitié avec Aria était en jeu, et ce n’était pas rien.
fiche par century sex.



_________________

SMERALDA G. BERTOLOZZI
and when i touch you i feel happy inside, it's such a feeling, that my love, i can't hide it
© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: ➽ i need to hear your voice • ARIA •   

Revenir en haut Aller en bas
 

➽ i need to hear your voice • ARIA •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» remind me how it feels to hear your voice ✿ dylan
» If you can hear me now I'm reaching out to let you know that you're not alone PV
» Hello hello, can you hear me? I can be your china doll if you want to see me fall. ₪ 31 jan, 20h15
» Hart & Danielson vs The Voice Of Truth
» [Émission #1] Who's that voice ? - TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❀ private university :: L'Université :: → habitations :: → résidences :: → aria s. montgomery & nick a. montgomery-