❀ private university


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
☆ BIENVENUE SUR PRIVATE UNIVERSITY ☆
❥ DE NOMBREUX SCENARIOS N'ATTENDENT QUE TOI
✥ L'EVENT N°1 A OUVERT SES PORTES ✥

Partagez | 
 

 ❧ you again.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Smeralda G. Bertolozzi


avatar
SME' ✼ spread my wings and fly away


Messages : 535
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 22
Localisation : sur le terrain

✿ about you
๑ libre pour un topic ?: oui
๑ liens:
๑ côté coeur: ce foutu prof' qui me hante

MessageSujet: ❧ you again.   Jeu 8 Mar - 19:10




NICK & SMERALDA

« i love you so, but why i love you ? i never know »


J’en avais marre. Aria qui découvre mon secret sur son frère et moi, et cette foutue rumeur de merde comme quoi j’étais enceinte ! Enceinte, moi ? Je vous promet que si un jour je découvre qui est EYE je la tue, sans rire. Je suis pas d’humeur aujourd’hui, et ce depuis mon réveil. Mon lisseur a cramé, j’ai cassé ma tasse favorite, et je suis tombée dans les escaliers. Et encore, ça ce n’était qu’à la résidence. Ce matin, durant les cours, j’ai eu droit à de nombreuses remarques débiles de la part des étudiants sur le fait que j’étais soit disant engrossée. On ne cessait de me demander qui était le père. J’ai fini par en claquer un contre un casier, un mec de l’équipe de foot je crois. Oui, quand je suis énervée j’ai une certaine force. Mais vous voulez savoir le pire ? Ce qui m’énerve le plus ces derniers jours ? Le fait que Nick ai décidé d’arrêter de me parler. Depuis la fête du bal, il ne m’a pas adressé la parole et n’a cessé de m’esquiver dans les couloirs. Même durant ses cours, il ne me regarde pas. Et bizarrement ça me fait mal. Je devrais être heureuse, non ? Ce que je voulais c’était qu’il me laisse tranquille, qu’il arrête d’essayer de me séduire. Enfin, c’Est-ce que je pensais. Avant je voulais que notre relation se limite au sexe, mais ça c’était avant. Malheureusement, des sentiments ont grandis depuis. Des sentiments que je n’ai pas réussi à arrêter. Enfin bon, maintenant il n’y a plus rien vu qu’il a décidé de faire comme si je n’existais pas. Mais comment avait-il pu croire en cette rumeur ? Il ne m’avait même pas laissé m’exprimer, il s’était de suite emporter. Tout lui ça. Enfin bon, après il était partit et depuis pu rien !
Bref, après avoir fini de manger, seule, oui seule, car je ne voulais pas entendre mes deux meilleures amies me raconter leur bonheur avec leurs petits amis, je décida de ne pas aller en cours. Oh ne me faites pas la morale, je ne suis pas d’humeur à encore supporter des conneries de la part de prof idiot. Et surtout je devais avoir 3heures d’histoire, avec ce cher Sergueï. Alors là, si j’allais à son cours, j’allais le tuer dès qu’il me parlerait. Je me dirigea alors vers mon casier pour y fourrer mon sac qui ne me servirait donc plus à rien, et voyait tout le monde aller en cours. J’étais donc à présent seule dans les couloirs, ce qui me fit remarquer qu’ils étaient en fait bien grand ! Bref, je m’attacha les cheveux en une queue haute, la douce chaleur de début de printemps se faisant ressentir, et alla dehors. Qu’allais-je faire ? Sécher les cours, c’était bien beau, mais je n’avais rien à faire ! Et je ne voulais pas retourner dans la résidence, rester enfermer aurait été pire pour mon moral déjà bien à plat. Je me promena alors autour du bâtiment, mains dans les poches, trainant des pieds, essayant d’enlever l’image de Nick de ma tête. Mais c’était plus fort que moi, je ne pouvais arrêter de penser à lui. Il me hantait, tout simplement. Et il me manquait plus que tout. Passons. J’aperçus alors une petite échelle rouge qui menait à l’intérieur du bâtiment, un endroit que je n’avais apparemment jamais vu. Curieuse, je monta alors cette échelle, avec difficulté étant donné mes talons. À l’intérieur, il y avait un long escalier qui n’avait l’air de pas s’arrêter. Bon allez, j’ai que ça à faire. Je monte alors les marches une à une, essayant de ne pas faire de bruit pour ne pas qu’on me repère. Enfin, au bout de 5 bonnes minutes tout de même, il y a une porte. Je me crois vraiment dans Alice au pays des merveilles là ! Il est où le lapin ?! Cette pensée me fit rire : premier sourire de la journée. En ouvrant la porte, je baisse les yeux à cause du soleil et me rend compte que je suis sur le toit du bâtiment. Classe ! Contrôlant ma peur du vertige, je m’approche du bord. Punèse, c’est rudement haut ! J’ai l’air d’une suicidaire à rester au bord du vide là à vrai dire. Soudain, j’entend la porte se rouvrir. Mince, on m’a suivit !
fiche par century sex.



_________________

SMERALDA G. BERTOLOZZI
and when i touch you i feel happy inside, it's such a feeling, that my love, i can't hide it
© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nick A. Montgomery


avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 27/02/2012

✿ about you
๑ libre pour un topic ?:
๑ liens:
๑ côté coeur:

MessageSujet: Re: ❧ you again.   Ven 9 Mar - 18:36

Nick Ҩ Smeralda
« Je pensais que tu n'étais qu'à moi, que tu m'appartenais. Mais en fait non, tu t'ai juste moqué de moi. Aimer ? Je ne connaissais pas, avant de te connaitre. »


Depuis ce fameux soir ou j'avais appris que Smeralda avait coucher avec un autre et qu'en plus elle était enceinte, je n'était plus moi, je me sentait terriblement mal comme trahis alors que je devrais ne pas l'être vu que ce n'est pas sérieux entre nous. J'aimerais tellement que ça le sois pourtant, je pensais qu'il y avait une chance pour qu'elle ressente pareille que moi mais je me suis complètement trompé, elle ne m'aime pas et ne m'aimera jamais. Ça fait exactement comme avec mon ex, elle est sortie avec moi uniquement pour le sexe et moi j'ai cru qu'il y aurait plus, beaucoup plus mais non, elle m'a fait croire qu'elle m'aimait mais elle s'en foutait complètement, si vous saviez comme j'ai mal, depuis ce fameux soir je ne lui ai pas adresser la parole, je ne l'ai pas appeler ou même envoyer un message, rien kedal, je suis juste sortie avec des amies à une soirée qui était d'ailleurs super arroser et pour vous dire, je ne m'en souviens pas plus que ça. J'ai un trou noir puis au pire je m'en fou, je n'ai pas de compte à rendre vu que je suis célibataire alors si j'ai fais quelque chose, beh j'ai fais quelque chose, tout le monde s'en fou et moi aussi par la même occasion. Sans m'en rendre compte et en étant dans mes pensés, je me retrouvais sur le toit, cette endroit j'y venais souvent, c'était mon repère pour réfléchir, prendre l'air frais et ne plus penser à rien, je lève alors les yeux et y aperçois Smeralda, je ne lui adresse même pas la parole et vais me mettre de l'autre coté, je m'assois en laissant pendre mes jambes puis regarde le paysage, je me demande quand même comment elle est arriver jusqu'à ici mais bon au pire je m'en fiche de ce qu'elle à fait pour atterrir ici, elle s'en fiche de moi, je m'en fiche aussi d'elle, ce n'est que réciproque. Je sors alors un paquet de clope de ma poche, j'en prends une, la met dans la bouche puis me l'allume, j'aspire la fumé puis la recrache, je ne fume que rarement, surtout quand je suis sur les nerfs, que je me sens seul ou triste, Smeralda le sait très bien tout ça, je me suis énormément confier à elle quand nous nous fréquentions mais ce n'est plus le cas, je ne veux plus avoir affaire à elle, ces terminer. Alors que je tirais sur ma cigarette, je me perdit encore dans mes pensés, je pensais encore et toujours à elle, pourquoi je n'arrive pas à me la sortir de la tête, pourquoi faut-il toujours que je tombe amoureux de la mauvaise personne, je pensais vraiment que j'arrivais à construire quelque chose de sérieux avec elle mais non, cette fille ne veux pas de vrai relation, elle veux juste s'amuser et j'en ai eu la preuve en découvrant cette rumeur l'autre soir, je suis brisé, anéantit et en mille morceaux. Je ne sais plus quoi faire de ma vie a par souffrir. Je n'en peux plus, je n'y arrive plus.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Smeralda G. Bertolozzi


avatar
SME' ✼ spread my wings and fly away


Messages : 535
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 22
Localisation : sur le terrain

✿ about you
๑ libre pour un topic ?: oui
๑ liens:
๑ côté coeur: ce foutu prof' qui me hante

MessageSujet: Re: ❧ you again.   Ven 9 Mar - 22:28




NICK & SMERALDA

« i love you so, but why i love you ? i never know »


en parlant du loup… Nick, il était bien la dernière personne que j’espérais voir ici. Et maintenant. En le voyant mon cœur s’emballa, comme toujours quand je croise son regard. Lui ne daigne même pas me regarder et part dans son coin, de l’autre côté du toit. Ça me fait mal au cœur qu’il soit ainsi avec moi. D’habitude, il est si souriant et agréable, à présent il me montrait une autre facette de lui que je n’appréciais pas tellement. Je soupira alors, et ne sut quoi faire. Pourquoi était-ce à moi de faire le premier pas ? C’était lui qui boudait après tout ! Moi je n’avais rien fait. Et puis, je ne comprenais pas pourquoi il s’était énervé : même si cette rumeur était vraie, ça aurait changé quoi ? Lui et moi, on ne faisait que coucher ensemble, point. Alors que je sois en cloque ou pas, que j’ai couché avec un autre mec ou pas, c’était pas ses oignons !
Alors pourquoi cela m’énervait qu’il me boude ? J’aimais tellement son petit jeu de séduction, toutes ces choses qu’il tentait pour me faire craquer. C’était touchant et attachant. Les bras croisés, il m’avait tourné le dos pour s’assoir au bord du toit, clope au bec. Je me mordis la lèvre inférieure, toujours ce foutu tic, et tapota du pied. Bon allez, autant foncer dans le tas, je n’avais plus rien à y perdre après tout. Je marcha alors d’un pas décidé vers Nick, et me positionna juste derrière lui, les mains sur les hanches, prenant mon air « pas contente ».
« Bon écoute moi Nick. Cette rumeur est fausse, tu m’entends ? FAUSSE ! Combien fois vais-je devoir te le dire ? Tu préfères croire une cruche qui poste des connerie que moi ? »
Oui, ça ça m’énervait particulièrement. J’avais beau lui avoir répétait qu’il n’y avait rien dans mon ventre, il faisait le sourd et se perdait dans sa colère. Je n’en pouvais plus. Je m’étais malheureusement attachée à lui, à sa belle bouille, à son corps parfait, à son sourire craquant et à ses yeux si… accrocheurs. Je soupira de nouveau, et m’assis à côté de lui. Etre si proche de lui m’avait tellement manqué.
« J’peux te le promettre si tu veux. J’ai pas couché avec un autre mec, et j’suis encore moins en cloque. Si c’était le cas j’me pendrais ! Moi avec un bébé, mon dieu., dis-je en lançant un petit rire. J’ai pas compris pourquoi tu t’es tant énervé. »
Avouais-je finalement, un petit sourire au coin de mes lèvres. J’y peux rien, je n’arrive pas à rester énervée avec lui. Il m’apaise tellement.
fiche par century sex.




Spoiler:
 

_________________

SMERALDA G. BERTOLOZZI
and when i touch you i feel happy inside, it's such a feeling, that my love, i can't hide it
© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nick A. Montgomery


avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 27/02/2012

✿ about you
๑ libre pour un topic ?:
๑ liens:
๑ côté coeur:

MessageSujet: Re: ❧ you again.   Sam 10 Mar - 12:52

Nick Ҩ Smeralda
« Je pensais que tu n'étais qu'à moi, que tu m'appartenais. Mais en fait non, tu t'ai juste moqué de moi. Aimer ? Je ne connaissais pas, avant de te connaitre. »


Alors que je regardais le paysage, j'entendis les pas de Smeralda derrière moi et je la sentit tout près de moi, je ne pris pas la peine de me retourner, j'en ai assez de me faire prendre pour un imbécile, de tout faire pour la séduire et qu'après ça ne marche, j'en ai vraiment assez. Quand est-ce que j'allais trouver la perle rare, celle qui m'aimerait vraiment, celle qui ne jouerais pas avec moi ? Je n'en ces rien et j'en ai vraiment marre, la voix de Smeralda me fit sortir de mes pensés, sans me retourner, je pris une grande inspiration pour pouvoir lui parler.
- Malheureusement je ne sais plus qui croire, je ne sais plus quoi pensée, je suis complètement perdu et je sais même pas à quoi rime ma putain de vie.
Je souffle un bon coup, c'est vrai je suis perdu, je ne sais plus quoi faire pour qu'elle craque, pour qu'elle m'aime vraiment, j'en ai vraiment marre de donner tous ce que j'ai pour qu'elle m'aime, j'abandonne j'en peux plus, je ne veux plus la voir, ni lui parler, ni la séduire, je ne veux même plus coucher avec elle vu que ça me fait souffrir d'avantage, je veux juste l'oublier comme j'ai oublier mon ex sauf que pour Smeralda, ça sera beaucoup plus dur. Je la vis s'asseoir près de moi, elle me parlait encore en me prouvant qu'elle ne voulait pas d'enfant, qu'elle n'était pas enceinte, je soufflais un bon coup pourquoi réagissait-elle comme ça ? Pourquoi s'obstiner telle à vouloir que du sexe avec un homme ? Il existe tellement plus que le sexe mais elle, elle ne voulait pas connaitre ça, elle ne voulait pas tomber amoureuse ou encore vivre une histoire d'amour, en même temps elle est jeune mais moi, je n'ai plus l'age pour ça, je ne pourrais pas me limiter que au sexe toute ma vie, j'ai besoin d'un peu plus, j'ai besoin d'Amour mais ça, elle ne veux pas le comprendre, elle veux continuer une relation basé sur le sexe mais il n'existe pas que ça non plus, il y a beaucoup plus que le sexe, il y a l'Amour que deux personnes ce portent et pas juste un lit, deux personnes qui unissent leurs corps et qui se voient uniquement pour ça, je ne voulais plus de ça, je voulais beaucoup plus. Je voulais construire une famille avec une fille qui désirée la même chose que moi sauf que Smeralda ça, elle ne le voulait pas donc ça prouve bien qu'elle et moi, on à rien à faire ensembles. Peut être qu'elle prends son pied, que le sexe entre nous est super mais il n'existe pas que ça, j'ai essayer de lui prouver, de lui faire voir plus loin que ça mais j'ai pas réussis, j'ai attendu trop longtemps, maintenant j'en ai marre d'attendre, j'en ai marre de cette relation, de cette amour que je lui porte. Je veux beaucoup plus et j'ai compris que ce n'est pas avec elle que j'aurais tout ça.
- Écoute moi bien Smeralda, peut être que toi, cette relation tu l'aime comme elle est, qu'il te faut que du sexe pour être heureuse mais tu as pensée à moi une seule seconde ? Non je ne pense pas. Tu crois que je peux me limiter que au sexe ? Non je ne peux plus, j'approche de la trentaine, j'ai 26 ans, je n'ai plus l'age à jouer au sexe friends avec quelqu'un. Moi ce que je veux c'est construire une vie de famille, avoir une femme, des enfants, je ne peux pas rester comme ça toute ma vie, ce n'est pas une vie ça. Puis toi tu crois que c'est bien pour toi de te dire qu'il y a que le sexe qui te suffit, de te dire que tu n'a pas besoin de l'amour d'une personne, toi tous ce que tu veux ces le sexe ? Mais réfléchie la vie ne se résume pas qu'au sexe, il y a l'amour aussi mais tu m'a bien fait comprendre que l'amour tu n'en voulait pas. Ok tu est jeune mais tu as 20 ans, il serait peut être temps de pensée à ton avenir au lieux de t'amuser. En tout cas moi je ne veux plus de ça donc ces peut être méchant ce que je vais dire mais trouve toi quelqu'un d'autre, un autre jouet sexuel, moi j'en ai marre d'être ton jouet que tu utilise quand tu veux et que tu jette ensuite, trouve toi quelqu'un de ton age à qui sa amuse, moi ça ne m'amuse plus alors oublie moi. Je ne veux plus jouer Smeralda, je veux de l'amour du vrai mais ça tu n'est pas prête à le donner alors nous deux, ça ne rime à rien et ça sert à rien de continuer.
Je me lève ensuite puis me dirige vers la porte, je lui ai dit tous ce que je pensais, il fallait mieux qu'elle m'oublie, qu'on arrête de se voir puis au pire, ça ne lui ferait rien à elle vu qu'elle ne m'aime pas, ça me ferait beaucoup plus de mal à moi qui l'aime comme un fou mais j'apprendrais à l'oublier comme j'ai oublier mon ex, c'est une question de temps et je sais que quelqu'un il y a la femme de ma vie, il me faut juste la trouver et je sais que j'y arriverais. Smeralda n'était pas celle qui me fallait et je l'ai enfin compris.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Smeralda G. Bertolozzi


avatar
SME' ✼ spread my wings and fly away


Messages : 535
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 22
Localisation : sur le terrain

✿ about you
๑ libre pour un topic ?: oui
๑ liens:
๑ côté coeur: ce foutu prof' qui me hante

MessageSujet: Re: ❧ you again.   Sam 10 Mar - 13:57




NICK & SMERALDA

« i love you so, but why i love you ? i never know »


Voilà qu’il se l’a jouait déprimé. Mais pourquoi disait-il tout cela ? C’est bon quoi, nous étions juste sex friend, rien de plus, pas de quoi se questionner sur sa vie à cause de ça. Enfin bref, il ne me regardait même pas, c’était extrêmement vexant. J’avais fait le premier pas, alors que j’avas moi aussi un caractère fier, et c’est ainsi qu’il osait me remercier. Je soupira alors et détacha mon regard de lui pour regarder le ciel dégagé. Il y eu un gros blanc. Je n’aimais pas du tout ce genre d’ambiance. Je ne savais absolument pas quoi dire, et ça m’énervait plus que tout. Je l’appréciais tout de même, ce Nick. Et ça me faisait mal qu’il soit ainsi envers moi. Moi qui aimait que l’on m’aime, son caractère à présent hostile m’énervait. Je balança alors nerveusement mes pieds sur le bord. Moi qui avait le vertige, j’avais complètement oublié que nous étions sur le toit.
Bref, il se décida enfin à couper le silence avec une longue tirade. Je l’écoutais, tranquillement, mon regard toujours attaché au ciel. Plus il parlait, plus je sentais mon cœur se briser. Tout ce qu’il venait de dire. Ma bouche s’entrouvrit sous le choc. Tout d’abord il m’avait fait la morale, chose que je n’aimais absolument pas surtout de sa part. et ce « oublie moi » fut comme une flèche tirée en plein cœur. Mais pourquoi j’avais aussi mal. Qu’il m’oublie, je l’avais souhaité. En finir avec cette relation pour ne pas aller plus loin. Alors pourquoi soudainement je sentais mon monde s’écrouler ? Pourquoi me sentais-je soudainement si vulnérable, si fragile ? À présent, c’était lui que je regardais, les yeux grands ouverts, surprise. Lui ne daignait même pas jeter un coup d’œil sur moi. J’avais mal. Jamais je n’avais ressenti cette émotion aussi fortement. Oui, j’ai vingt ans, les jeux de ce genre pour moi ça devrait être fini. Mais je ne peux pas m’engager dans une réelle relation, j’ai trop peur. Peur de ne pas être à la hauteur, peur de trop souffrir et de voir tout mes espoirs s’écrouler. Mais en fait, cette peur venait de se réaliser. Le fait que Nick me retire de sa vie me faisait autant souffrir. Je veux continuer de rester avec lui, même si ça se résume au lit. Je m’en fiche, tant que je suis avec lui. Tant que nous sommes ensemble, moi ça me va. Mais j’en ai marre aussi, marre de me battre contre mes sentiments, marre de faire semblant de n’être nullement intéressé par lui.
Et Aria qui était au courant pour son frère et moi. Comment allait-elle réagir en voyant que je l’avais fait souffrir ainsi ? Sa souffrance je ne l’avais pas voulu, bien au contraire. Nick est un mec super, depuis toujours. Il mérite mieux, mieux qu’une pauvre gamine comme moi. Mais moi, j’ai tant besoin de lui. C’est bizarrement en perdant quelque chose qu’on se rend compte de son importance. Malgré quand il est trop tard. Je le vis donc se lever, et commencer à partir vers la porte. Que devais-je faire ? L’écouter et l’oublier pour de bon ? Dans ma tête de fut réellement la panique, je devais réagir rapidement. Je remarqua alors que mes yeux s’étaient humidifiés et qu’une larme perla sur ma joue. D’un coup de poignet je l’effaça, prit mon courage à deux mains et me leva à mon tour. Dans un dernier espoir, je courus vers lui, mon bras tendu. Quand je le rattrapa, il avait déjà passé la porte. Je lui attrapa donc le bras et sentit les larmes revenir. Je ne voulais pas le perdre. Mais je ne voulais m’engager. Il paraissait si passionnée quand il était amoureux, ça me faisait trop peur. Essoufflée, je le regarda alors dans les yeux, y cherchant un espoir de le retrouver auprès de moi. Pourquoi j’avais l’impression de m’être fait plaquer ?
« Nick je t’en supplie ne pars pas. Je suis tellement désolée, je suis qu’une égoïste je sais, mais si j’ai souvent pensé à ce que toi tu pouvais ressentir, mais je me suis forcée à l’oublier. J’ai peur Nick, j’ai peur de souffrir en m’engageant. Mais t’as pas le droit de me demander de t’oublier. T’es pas un jouet sexuel, mais je ne sais pas si je suis prête à aller plus loin. »
Je ne l’avais pas lâché : être en contact avec lui m’avait manqué. Je n’avais pas non plus cessé de le fixer, tentant de lui faire comprendre que ce que je disais était vrai. Ce mot voulait sortir, ce foutu mot qu’on sort si facilement sans souvent le penser. Je le pensé, mais ne voulait le dire.
fiche par century sex.




Spoiler:
 

_________________

SMERALDA G. BERTOLOZZI
and when i touch you i feel happy inside, it's such a feeling, that my love, i can't hide it
© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nick A. Montgomery


avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 27/02/2012

✿ about you
๑ libre pour un topic ?:
๑ liens:
๑ côté coeur:

MessageSujet: Re: ❧ you again.   Sam 10 Mar - 14:48

Nick Ҩ Smeralda
« Je pensais que tu n'étais qu'à moi, que tu m'appartenais. Mais en fait non, tu t'ai juste moqué de moi. Aimer ? Je ne connaissais pas, avant de te connaitre. »


Après avoir dis tous ce que je pensais à Smeralda, j'empoigne la poignet de la porte pour sortir mais un bras me retient, je me retourne les yeux remplis de larmes, je la regarde dans les yeux, je ne sais pas ce qu'elle me veux et pourquoi elle me retient comme ça. Je ne suis rien pour elle et ça je l'ai bien compris alors pourquoi s'obstine t-elle à vouloir ne pas me faire partir, je comprends pas et je pense que je comprendrais jamais. Je me perdais dans son si beau regarde, ces yeux magnifique, je ne pouvais quitter mon regard du sien. Celle ci me coupa dans mes pensées pour m dire tout ça, je la regardais sans pouvoir rien dire. Alors c'est ça ? Elle avait peur de s'engager mais ça veux dire qu'elle ressens quelque chose vu qu'elle ne veux pas me faire partir, rah tout s'embrouille dans ma tête, je comprends pas.
- Smeralda, je comprends que tu est peur de t'engager, peur de souffrir, je sais ce que c'est je l'ai vécu, souviens toi de mon ex, celle qui m'a fait souffrir. Je ne voulais plus rien de tout ça mais tes arrivée et tout ces bousculer dans ma tête. Tu crois vraiment que je m'amuserais à jouer avec ton cœur alors qu'on à déjà jouer avec le mien ? Non jamais je ferais ça.
Alors que j'allais encore riposter, je fus couper par nos sonneries respectives, encore cette fameuse Eyes qui à fait un de ces articles, je sors mon téléphone de ma poche puis regarde. Comment ça Kevin serait le père du sois disant gosse de Smeralda ? Et comment j'aurais pu me taper Cassandra, je ne me souviens de rien, j'étais choquer par cette rumeur, c'était complètement faux, enfin je l'espère vu que je me souvenais de rien du tout dcette soirée la. Je regardais Smeralda qui regardait aussi son téléphone, je ne savais pas quoi dire, Eyes m'avait bien eu, je vous l'accorde, alors que je prouvais a Smeralda que je ne la ferait pas souffrir voilà qu'elle publie des saloperies à mon sujet. La j'en suis sur, Smeralda ne voudra jamais quelque chose de sérieux avec moi, je peux dire adieu à ma relation avec elle, pourquoi suis-je maudit à ce point ? j'étais à deux doigts de réussir et Eyes à tout foutu en l'air avec son putain d'article.
- Euh... Smé écoute moi, il ne faut absolument pas que tu crois cette rumeur, je n'ai rien fait avec cette femme, il y a que toi qui compte pour moi, il faut vraiment que tu me crois.
Je continuais de la regarder, elle ne disait rien et je dois vous avouer que ça me fait un peu peur, j'ai vraiment peur qu'elle me laisse tomber et qu'elle n'envisage rien avec moi, qu'elle coupe vraiment les ponts et qu'elle crois cette rumeur qui est complètement fausse. Je me rapproche d'elle doucement puis pose une de mes mains sur sa joue, je lui caresse doucement avec mon pouce puis la regarde droit dans les yeux, je m'approche doucement de son coup et le recouvre de baiser sensuelle. Entre deux baiser je lui chuchote un « Je t'aime. ». Je le pensais vraiment, oui je suis fou amoureux d'elle, je ne peux pas la laisser partir, j'ai tellement besoin d'elle et je ne laisserais pas cette saloperie d'Eyes ruiner mes chances avec mon amour.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Smeralda G. Bertolozzi


avatar
SME' ✼ spread my wings and fly away


Messages : 535
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 22
Localisation : sur le terrain

✿ about you
๑ libre pour un topic ?: oui
๑ liens:
๑ côté coeur: ce foutu prof' qui me hante

MessageSujet: Re: ❧ you again.   Sam 10 Mar - 15:27




NICK & SMERALDA

« i love you so, but why i love you ? i never know »


Mes yeux dans les siens, je voyais que lui aussi s’empêchait de pleurer. Si j’me souvenais de son ex ? Oui merci de me rappeler cette pétasse. Ah, mais pourquoi étais-je ainsi ? Pourquoi étais-je si jalouse ? Pourquoi mes sentiments prenaient petit à petit le dessus sur ma raison ? Il me rassura alors et me dit que jamais il ne me ferait du mal. Je le croyais, dieu que je le croyais. Je savais qu’il n’était pas ce genre de mec, bien au contraire, comme Aria me l’avait dit, il était du genre à s’attacher. Voir trop. Il alla donc continuer quand nos portables sonnèrent en synchronisation : EYE. Mais elle nous espionné ou quoi ? En sortant mon portable, je le lâcha et regarda autour de nous, à présent parano. Pourquoi publiait-elle ses articles comme par hasard dans ce genre de moment ? Je lus alors d’une traite son article. En fait non, je m’arrêta au milieu. En lisant ça… L’espoir que j’avais gagné en le rattrapant s’effondra quand j’appris, grâce à EYE, qu’il avait couché avec Cassandra. Une prof du campus. Une pute qui le collait partout où il allait… de nouveau mon monde s’effondra, et je ne pus lâcher mon regard de l’écran de mon portable. Je n’arrivais pas à y croire. Ce qu’il venait de me dire, ce qu’il avait osé me faire croire était faux. Cette rumeur le prouvait. Je souffrais, affreusement. L’imaginer avec elle, dans ses bras. Ça me faisait trop mal, je ne pouvais le supporter.
Il me dit alors de le croire, qu’il ne s’était rien passé et que la seule qui comptait pour lui c’était moi. Mais comment en être sure ? Comment réussir à le croire ? Je voudrais tant pourtant, croire en sa parole. Mais c’est plus fort que moi, je n’en suis pas sure. Je commença alors à trembler légèrement. J’étais hors de moi, si triste, si effondrée. Je n’osais croiser son regard, j’avais si peur d’y lire le mensonge. De voir en lui du regret, et donc de comprendre que la rumeur était vraie. Aria m’avait dit qu’il allait souvent en soirée, alors il avait bien pu être bourré et l’autre en aurait profité. Nick reste un homme, et je sais que question sexe il craque vite… Mais non je ne pouvais les imaginer à deux, cela fendait mon cœur. Il posa alors sa tendre main sur ma joue pour la caresser. Mais je n’arrivais pas à décrocher mon regard de l’écran. Et m’embrassa par la suite dans le cou, et dieu que j’adorais ça. Il était tellement doux, c’était incroyable. Je sentis des frissons en moi, ce plaisir de sentir ses lèvres sur ma peau. Mais la tristesse était toujours là.
Et il osa ce mot. Je t’aime. De sa bouche cette expression était si belle, semblait si vrai, et me faisait rêver. Je le savais qu’il éprouvait ce sentiment pour moi, mais l’entendre le dire me faisait tellement de bien. Je lâcha alors mon portable et le laissa s’écraser sur le sol. Je m’en fichais à présent. Et allez savoir pourquoi, j’éclata en sanglot. J’étais bel et bien une sale gamine à fleur de peau. Mais trop de chose en même temps je ne supportais pas. Il m’aime, me l’a dit et me le prouve. Pourquoi j’hésite encore ?!
« Nick, c’Est-ce genre de chose dont je parlais, ce genre de souffrance. Je peux pas avoir entière confiance en toi, pardon. Je voudrais tellement te croire. Mais y’a rien qui me prouve que ce que tu dis est vrai. Et ça me fait tellement mal. »
Même si je disais cela, je me seras contre lui, posant ma tête sur son torse. J’étais bien contre lui, je me sentais à l’abri de tout. Sauf de cette douleur intérieure.
fiche par century sex.




Spoiler:
 

_________________

SMERALDA G. BERTOLOZZI
and when i touch you i feel happy inside, it's such a feeling, that my love, i can't hide it
© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nick A. Montgomery


avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 27/02/2012

✿ about you
๑ libre pour un topic ?:
๑ liens:
๑ côté coeur:

MessageSujet: Re: ❧ you again.   Dim 11 Mar - 14:56

Nick Ҩ Smeralda
« Je pensais que tu n'étais qu'à moi, que tu m'appartenais. Mais en fait non, tu t'ai juste moqué de moi. Aimer ? Je ne connaissais pas, avant de te connaitre. »


Je regardais celle qui fait battre mon cœur, elle ne me croyait pas, ça me faisait tellement mal qu'elle crois que j'ai pu coucher avec une autre qu'elle, en même temps je l'ai cru aussi quand il y a cette putain de rumeur sur elle et un mec de l'équipe. J'avais vraiment mal, celle ci se blottit contre moi, j'encercle mes bras autour d'elle et la garde contre moi. J'ai les larmes qui me montent au yeux tellement j'ai mal mais je me retiens, cette pute d'Eyes à réussis à détruire ce que je voulais, je remonte son visage avec une de mes mains puis la regarde droit dans les yeux, j'approche mon visage du sien puis pose mes lèvres sur les siennes, je ferme mes yeux et ma langue rejoins la sienne pour une danse infinie. Je la garde contre moi et ne la laisse pas partir, après notre baiser je la regarde à nouveau, lui caresse le visage.
- Écoute moi Smeralda, je préfère encore qu'on m'arrache le cœur que vivre sans toi, je t'aime beaucoup trop pour te trompée, personne n'a la place que tu as dans mon cœur. Je pourrais tout te donner pour faire ton bonheur. Donne nous une chance, je t'en supplie, je peux t'apporter l'amour et le bonheur, jamais je te ferai souffrir. N'oublie jamais que je t'aimerais quoi qu'il arrive.
Je la serre ensuite dans mes bras puis ne la laisse plus partir, je respire son odeur pour la garder dans ma tête et je profite de l'avoir contre moi, ces dingue comment elle m'a manquait, je ne peux plus me passer d'elle, j'ai énormément besoin d'elle, je l'aime énormément, je ne sais plus quoi faire pour lui prouver mon amour mais je ne la laisserais pas filer, je ferais tout pour qu'elle me crois, pour qu'on est la chance de vivre notre Amour. Cette vie est quand même pourri, pourquoi faut-il que quelqu'un s'amuse à inventer des rumeurs sur les uns et les autres pour faire souffrir le monde, cette personne n'a pas de vie, ont ne méritent pas ça et si j'apprends qui écris ce blog, je lui ferait regretter ces actes. Je regarde encore Smeralda dans les yeux puis la regarde encore dans les yeux, je ne la quitte pas du regard et continue de me noyer dans son regard. C'est dingue comment elle est magnifique, elle est PARFAITE. Elle est vraiment toute ma vie, je ne peux vraiment plus vivre sans elle, je donnerais ma vie pour qu'elle me dise oui, je ferais tout mon possible pour qu'elle m'aime, pour qu'elle nous accordes une chance, je l'aime, je l'aimeeeeeeeeeeeee.
- Smeralda regarde moi dans les yeux et dis moi que tu m'aime pas, si tu me le dit en me regardant droit dans les yeux, je te promet de te laisser tranquille pour toujours et de ne plus t’embêter. Regarde moi droit dans les yeux et dis le moi, vas y.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Smeralda G. Bertolozzi


avatar
SME' ✼ spread my wings and fly away


Messages : 535
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 22
Localisation : sur le terrain

✿ about you
๑ libre pour un topic ?: oui
๑ liens:
๑ côté coeur: ce foutu prof' qui me hante

MessageSujet: Re: ❧ you again.   Jeu 15 Mar - 17:47




NICK & SMERALDA

« i love you so, but why i love you ? i never know »


Quand il m’embrassait ainsi, il me faisait craquer. Il était tellement tendre. Pourquoi est-ce que je refusais tant d’assumer mes sentiments ? Pourtant je l’aime, je le jure ! Je craque littéralement pour lui et sa bouille d’ange. Malgré notre petit écart d’âge, je n’ai aucune raison de lui dire non. Il m’aime, je l’aime. Où est le problème ? Eh bien le problème c’est que même si j’ai atteins les vingt ans, je ne suis pas prête à avoir une relation sérieuse. Encore moi avec Nick. Je tiens trop à lui, j’ai peur de faire une connerie et de devoir être séparée de lui. Je ne crois pas en l’amour éternel, si j’accepte donc de me mettre avec lui, un jour ou l’autre ça cassera. Et j’ai peur d’avoir trop mal. De ne pouvoir supporter une telle douleur. Je me suis déjà fait larguer de nombreuse fois, mais par lui, je ne pourrais tenir. Je n’ai jamais aimé ainsi. C’est si fort, si intense et passionnel. Je ne sais pas si c’est parce que nous nous connaissons depuis toujours, ou juste parce qu’il est parfait. Les deux surement.
Mais cette rumeur, fausse était-elle je l’espère, me faisait souffrir. Et je n’arrivais pas à cesser ces foutues larmes. Il me fit une tirade, me promettant de ne jamais me faire souffrir, de toujours m’aimer, moi, rien que moi. Mais était-ce possible de n’aimer qu’une seule et même personne tout le long de sa vie ? Il n’avait que vingt-six ans, il était encore jeune quoi. Était-il prêt à ne m’aimer que moi tout le reste de sa vie ? Il avait l’air si sur de ce qu’il me disait. Il faisait tout pour que je le crois.
Soudain, il me leva alors la tête pour que nos regards se croisent. Il avait de sublimes yeux, et j’y plongea les miens avec plaisir. Et là, il me posa un dilemme. Il suffisait que je lui dise ce que je ressentais pour savoir la suite : si je disais que je ne l’aimais pas, il partirait et me laisserait pour toujours tranquille. J’ai peur. Tellement peur. Là je ne sais vraiment pas quoi répondre. Quelqu’un de normal aurait juste répondu ces 3 mots magiques, mais moi je n’y arrivais pas. Ils ne sortaient pas aussi facilement. Les larmes avaient légèrement cessée, mais mes yeux restés humides. Il était si sincère, pourquoi moi je ne l’étais pas avec lui ? Pourquoi mentais-je toujours ? Je ressentis alors comme une boule dans la gorge, comme ci elle voulait m’empêcher de sortir ce que m’apprêtais à dire. J’allais le regretter, je le sais. J’allais sans doute en pleurer chaque soir et m’en mordre les deux. Mais je suis égoïste, et j’ai peur d’avoir mal, encore une fois. Le regardant droit dans les yeux, sentant les larmes revenir rapidement et ma voix trembler, j’ai prit une petite voix et fila mon plus gros mensonge.
« Je ne t’aime pas. »
Ca faisait si mal, je sentais mon cœur exploser, et mes yeux brûler sous les larmes. Le monde s’abattit sur moi. Je préfère qu’il souffre plutôt que moi je souffre. Je ne suis qu’une saloperie, je le sais. Mais je souhaite d’abord mon bonheur à celui des autres. Avant, je ne cessais de penser à mes amis, à présent je veux faire l’inverse. Mais pourquoi je me sens si mal ? Pourquoi ai-je l’impression de mourir.
J’avais beau lui avoir balancé cela si froidement, je me serais toujours contre lui. Je ne voulais pas qu’il parte, qu’il fuit comme la dernière fois. J’étais consciente du mal que je venais de lui faire. De la souffrance qu’il allait à présent ressentir. Mais je ne veux pas connaitre le grand amour. Je préfère faire taire mes sentiments. Quitte à en mourir.
fiche par century sex.



_________________

SMERALDA G. BERTOLOZZI
and when i touch you i feel happy inside, it's such a feeling, that my love, i can't hide it
© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nick A. Montgomery


avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 27/02/2012

✿ about you
๑ libre pour un topic ?:
๑ liens:
๑ côté coeur:

MessageSujet: Re: ❧ you again.   Jeu 15 Mar - 18:09

Nick Ҩ Smeralda
« Je pensais que tu n'étais qu'à moi, que tu m'appartenais. Mais en fait non, tu t'ai juste moqué de moi. Aimer ? Je ne connaissais pas, avant de te connaitre. »


Alors que j'attendais que celle que j'aime me dise droit dans les yeux ce qu'elle ressentait, je m'attendais à tous sauf à la réponse qu'elle venait de me donner, celle ci se serra contre moi. Ma vue commençait à se faire trouble mais je retenais mes larmes devant elle pour ne pas qu'elle se sente coupable de ne pas ressentir la même chose que moi. Mon corps commençait à trembler, mes yeux se faisait humide, une larme commença à couler mais je l'essuya de ma joue violemment, je me détache de Smeralda puis alla regarder l'horizon. Qu'est-ce que j'ai fais pour mériter ça ? Ce que je voulais pas qui arrive une deuxième fois viens tout juste d'arriver et bizarrement, ça fait encore plus mal que la première fois, je ne comprends pas. Pourquoi faut-il que je m'arrange pour toujours tomber sur des filles compliquer, je souffle un bon coup puis me retourne vers Smeralda en essayant le mieux possible de cacher ma peine.
- Tu as fait ton choix, je tiendrais alors ma promesse en te laissant tranquille et en arrêtant de te coller.
Je m'avance d'elle puis lui fait un bisous sur la joue, je la serre dans mes bras une dernière fois car je l'aurais plus comme ça mais je sais que si elle à besoin, je serais la à son écoute, pour l'aider, elle pourra toujours venir me voir, je serais toujours la pour elle, je ne la laisserais jamais tomber. Ce n'est pas parce qu'elle ne m'aime pas que je vais l'abandonner, je ne suis pas comme ça, loin de la, j'ai un défaut. Ce défaut est d'être trop gentil et d'avoir un trop gros cœur, c'est peut être mauvais mais c'est dans mon tempérament. Il me reste juste à l'oublier, à trouver quelqu'un d'autre, à m'amuser pour oublier car je ne veux plus tomber amoureux, ça fait vraiment trop mal et j'en ai marre de souffrir. Je me décolle alors doucement de Smeralda puis la regarde droit dans les yeux. Je lui fait un petit sourire.
- Je respecte ton choix Smeralda mais si ta besoin de quoi que ce sois, tu peux venir me voir, je serais toujours là pour toi, je ne te laisserais jamais tomber. Tu pourra toujours compter sur moi. Et ne te sens pas coupable, ça va aller, c'est une période de la vie que je dois traverser. Je ne t'en veux pas, loin de là.
Je lui sourie encore puis lui fait un bisous sur le front, je me décolle alors d'elle puis allume une autre cigarette, même si nos sentiments ne sont pas partager, je ne la déteste pas, c'est la vie, c'est comme ça. Je ne lui en voudrait jamais, je l'aime trop pour ça.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: ❧ you again.   

Revenir en haut Aller en bas
 

❧ you again.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❀ private university :: L'Université :: → toit-